Crises D’angoisses Les 7 Erreurs à éviter

Crises d’angoisses les 7 erreurs à éviter

Vivre avec l’angoisse est difficile, si difficile qu’il peut demander un diagnostic ou de suivre un plan de traitement. Mais les troubles anxieux sont souvent gérables, et le chemin vers la diminution des symptômes commence par la réduction des erreurs en cours de route.

Voici quelque conseils et erreurs à éviter :

  1. Mal interpréter les symptômes d’angoisse
  2. Penser que les troubles anxieux n’affectent que les adultes
  3. Croire que l’angoisse n’affecte que les femmes
  4. Penser que l’angoisse est une situation qui va simplement « passer »
  5. Arrêter les médicaments sans supervision
  6. Croire que l’angoisse survient toujours avec la dépression
  7. Passer beaucoup de temps à rechercher les crises d’angoisse

Erreur #1 : Mal interpréter les symptômes d’angoisse

Les signes et les symptômes de troubles anxieux peuvent imiter les symptômes d’une maladie physique. En conséquence, de nombreuses personnes interprètent mal leurs symptômes.

Par exemple, les nausées peuvent être liées à une intoxication alimentaire, mais elles peuvent également être un signe de trouble anxieux généralisé (TAG). Un pouls soudain et rapide pourrait être le signe d’une maladie cardiaque, mais il pourrait également signaler une crise de panique. Au lieu d’essayer de vous auto-diagnostiquer, demandez une assistance en matière de santé comportementale pour les symptômes physiques qui se reproduisent ou persistent sans condition médicale sous-jacente connue.

Erreur #2 : Penser que les troubles anxieux n’affectent que les adultes

Les symptômes des troubles anxieux se développent souvent avant l’âge de 21 ans, vous devez donc être attentif aux signes et symptômes d’angoisse chez votre enfant d’âge scolaire.

Articles Similaire a Celui-Ci :  Signification Spirituelle De L'ardoise

Par exemple, un enfant anxieux peut s’inquiéter excessivement d’événements ou de situations ordinaires, comme manquer le bus pour aller à l’école alors qu’il ne l’a jamais manqué auparavant. L’abandon soudain d’un sport favori pour des raisons ambiguës ou le refus de participer à un concert ou à une représentation programmée à la dernière minute peuvent être des signaux d’alarme.

Surveillez également les plaintes fréquentes et vagues du matin, comme des maux d’estomac qui ne peuvent pas être attribués à une maladie physique. Enfin, gardez un œil sur les symptômes physiques comme la perte de poids inexpliquée, le changement des habitudes alimentaires, l’automutilation (comme la « coupe ») ou l’abus de substances.

Erreur #3 : Croire que l’angoisse n’affecte que les femmes

Bien qu’il soit vrai que les femmes sont 60% plus susceptibles d’être diagnostiquées anxieuses que les hommes, la vérité est que n’importe qui peut ressentir un trouble anxieux. Les hommes ne sont pas diagnostiqués aussi souvent que les femmes, car ils sont moins susceptibles de demander de l’aide pour un problème de santé mentale. Les troubles anxieux ne connaissent aucune limite en termes de sexe, d’âge ou d’origine ethnique. Toute personne qui présente les signes et symptômes courants d’angoisse devrait envisager de consulter un médecin.

Erreur #4 : Penser que l’angoisse est une situation qui va simplement « passer »

Les personnes anxieuses (ou les personnes qui les entourent) croient qu’elles devraient être capables de « simplement s’en remettre ». La bonne nouvelle est que l’angoisse répond souvent bien au traitement, y compris les médicaments pour traiter certains des symptômes de la maladie.

La thérapie cognitivo-comportementale permet d’apprendre de nouvelles capacités d’adaptation, et même des thérapies complémentaires comme la méditation, le massage, l’aromathérapie et les techniques générales de gestion du stress.

Erreur #5 : Arrêter les médicaments sans supervision

Certaines personnes réagissent bien aux anxiolytiques. D’autres éprouvent des effets secondaires qui peuvent inclure la fatigue, des cauchemars ou des douleurs articulaires, entre autres.

Articles Similaire a Celui-Ci :  Feuilles Qui Tombent : Signification Spirituelle [ Interprétation et Présage ]

Cependant, vous ne devez jamais arrêter brusquement de prendre un anxiolytique, car cela pourrait déclencher une crise d’angoisse ou provoquer de graves symptômes de sevrage. Une meilleure idée est de discuter de tout effet secondaire avec le médecin qui supervise votre traitement. Il vous sera possible de passer à un autre médicament et d’obtenir un soulagement des symptômes d’angoisse sans aucun effet secondaire désagréable dans certains cas.

Erreur #6 : Croire que l’angoisse survient toujours avec la dépression

Étant donné que les termes « angoisse » et « dépression » sont souvent liés, de nombreuses personnes pensent que « l’angoisse et la dépression » ne forment qu’un seul trouble.

Mais en vérité, ce sont des diagnostics distincts. Un trouble anxieux se caractérise par une peur ou une détresse accablante ou irrationnelle en réponse à une situation non menaçante. Les symptômes de la dépression, en revanche, peuvent inclure de la tristesse, une fatigue extrême et une perte de plaisir pour la vie quotidienne. Il est tout à fait possible de ressentir de l’angoisse sans être déprimé, et vice versa.

Erreur #7 : Passer beaucoup de temps à rechercher les crises d’angoisse

Très souvent le fait de passer beaucoup de temps à rechercher les crises d’angoisse ; leurs causes, conséquences, etc. ne fait qu’aggraver la situation. La vérité est que notre esprit est excellent pour résoudre des problèmes tels que les problèmes financiers, les réparations d’entretien, etc., cependant, l’esprit est TERRIBLE pour résoudre ses propres problèmes.

Conclusion :

Les causes et les choses à éviter citer ci-dessus dans cet article ne sont pas exhaustives. Le choix a été réalisé sur la base importante de la facilité ; en effet les conseils proposés sont « les plus faciles à régler » et permettent d’améliorer la situation rapidement.